Smart Home

Marc Fontolliet dirige l’unité Modernisation d’Implenia. À ses yeux, lorsque l’on parle de numérisation du domicile privé, les besoins des locataires sont un élément essentiel.

Monsieur Fontolliet, êtes-vous confiant dans l’avenir?

Je le suis. Après plus d’une décennie de valeurs en hausse et de volumes élevés, le marché immobilier suisse se trouve aujourd’hui confronté à des défis plus complexes. Les maîtres d’ouvrage se sont aperçus que les biens immobiliers existants recelaient souvent des réserves considérables. Exploiter ce potentiel offre un grand attrait et, selon le lieu, constitue une véritable alternative compte tenu de la difficulté de trouver des terrains pour construire de nouveaux immeubles. Nos prestations de modernisation s’adressent précisément aux clients qui souhaitent exploiter ce potentiel.

Quels sont les domaines dans lesquels il existe un potentiel?

À mon avis, trois grands secteurs offrent un potentiel de croissance:

1. Densification et optimisation:
Une densification réussie sur des sites construits signifie trouver la qualité (produit) et la quantité (surface, coût, prix) optimales dans le cadre des restrictions imposées par la loi. Ici, les modélisations numériques se révèlent utiles pour élaborer des variantes et prendre des décisions efficaces.

2. Assainissement énergétique:
Les bâtiments représentent 45% de la consommation énergétique en Suisse. Le parc immobilier suisse est âgé. Le potentiel d’économies d’énergie est donc d’autant plus important.

3. Offres attrayantes pour les «digital natives»:
Lorsque l’on s’adresse à un groupe cible jeune, une connexion haut débit fiable dans chaque appartement est une condition sine qua non. De même que des architectures nouvelles permettant de personnaliser l’utilisation de l’espace.

Quelle est l’importance de l’efficacité énergétique, de la sécurité et du confort pour l’attractivité d’un bien immobilier?

Elle est très élevée. L’automatisation des bâtiments s’accompagne de nombreux avantages et, grâce à l’interconnexion technologique, tout immeuble peut devenir une Smart Home d’un grand attrait. La vision de l’utilisateur est toutefois plus importante ici que la faisabilité technique.

Quels sont les critères de réussite d’une Smart Home?

Je vois deux tendances claires en la matière:

1. Soins et santé:
Compte tenu de l’évolution démographique, de la place croissante de la prise en charge à domicile des personnes âgées et de leur besoin de sécurité, la digitalisation des appartements joue un rôle toujours plus important.

2. Réseaux domestiques et solutions cloud:
La connexion mobile est désormais permanente et le flux d’informations augmente sans cesse dans tous les domaines. Il faut donc disposer de produits et de systèmes qui garantissent une fonctionnalité, une opérabilité et une utilité sans faille. D’une manière générale, je considère les «digital natives» comme un puissant moteur. Ils ont grandi avec les technologies et les intègrent tout naturellement dans leur existence. Leurs exigences à l’égard de l’équipement de leur logement en sont la conséquence directe.

Marc Fontolliet (48) est responsable Modernisation chez Implenia. Il a fait des études d’architecture et de génie civil à l’EPFL.

Cet entretien a été publié dans une version légèrement modifiée dans le numéro de mars du magazine Feller Aktuell de Feller AG.